Radio-Canada : Ottawa déclare qu'il y a un état d'urgence en matière de logements et d'itinérance

Per Audrey Roy

Le conseil municipal a appuyé à l'unanimité la motion de Catherine McKenney, voulant qu'il y ait un état d'urgence en matière de logements abordables et d'itinérance, mercredi.

Catherine McKenney, qui représente le quartier Somerset, réclame ainsi des cibles exigeantes et un échéancier, un meilleur accès au logement abordable ainsi que des mesures pour prévenir l’itinérance et venir en aide aux

sans-abri. Elle croit que la Ville pourra ainsi réclamer davantage de financement des gouvernements provincial et fédéral pour répondre à la crise.

Catherine McKenney a fait remarquer que 716 enfants d'Ottawa vivent actuellement dans des motels et que plus de 1000 personnes ont dormi dans des refuges hier soir.

  • undefined

    Commentaires

Audrey Roy2020-01-29 | Mis à jour hier à  16 h 50

Le conseil municipal a appuyé à l'unanimité la motion de Catherine McKenney, voulant qu'il y ait un état d'urgence en matière de logements abordables et d'itinérance, mercredi.

Catherine McKenney, qui représente le quartier Somerset, réclame ainsi des cibles exigeantes et un échéancier, un meilleur accès au logement abordable ainsi que des mesures pour prévenir l’itinérance et venir en aide aux sans-abri. Elle croit que la Ville pourra ainsi réclamer davantage de financement des gouvernements provincial et fédéral pour répondre à la crise.

Catherine McKenney a fait remarquer que 716 enfants d'Ottawa vivent actuellement dans des motels et que plus de 1000 personnes ont dormi dans des refuges hier soir.

Si ce n'est pas une situation d'urgence, je ne sais pas ce que c'est.

Catherine McKenney

Au moins, nous aurons dit à tous ces gens que nous allons travailler encore plus fort, comme on le fait en toute situation d’urgence, a exprimé Catherine McKenney.

Les conseillers municipaux d’Ottawa ont d'ailleurs été accueillis par une foule de manifestants mercredi matin, qui ont profité de cette première réunion du conseil pour réclamer davantage de logements abordables.

Une pétition avec plus de 8000 signatures circule d'ailleurs en ligne pour demander de l'aide d'urgence.

Le maire présente ses priorités pour 2020

Le logement abordable, l'environnement et le nouveau train léger d'Ottawa font partie des priorités du maire d'Ottawa pour la nouvelle année. Il a présenté son discours sur l’état de la Ville, mercredi matin, lors de la rencontre du conseil municipal.

Dans son discours, le maire Watson a affirmé que le logement abordable est une priorité pour le conseil municipal. Je suis fier de dire que, depuis deux ans, ce conseil a investi 15 millions de dollars par année pour construire de nouveaux logements abordables pour nos résidents dans le besoin, a-t-il déclaré.

Le maire a ensuite énuméré les projets qui sont en cours d’élaboration pour la construction de plus de 500 logements abordables dans la capitale d’ici quelques mois.

La Ville a un rôle important à jouer pour s'assurer que les logements restent accessibles à nos résidents les plus vulnérables. J'attends avec impatience l'important réexamen du plan décennal pour le logement et les sans-abri et des normes relatives aux abris d'urgence, prévu dans les mois à venir, explique-t-il.

Le maire assure avoir eu des discussions avec des ministres provinciaux pour souligner le besoin urgent d'un nouveau financement pour appuyer la construction d'un plus grand nombre de logements abordables. Il doit également rencontrer le ministre fédéral Ahmed Hussen pour demander de l’aide au gouvernement fédéral.

Watson optimiste pour 2020

Dans son discours sur l’état de la Ville, il a également présenté son bilan de la dernière année. Il a fait remarquer que l’année 2019 n’a pas été sans obstacle.

Nous avons approuvé deux budgets, lancé la ligne de la Confédération, [sommes] allés de l’avant avec l’étape 2 et à nouveau avons affronté des inondations. Mais nous entamons 2020 avec optimisme, a-t-il affirmé.

Le maire a également souligné que l’économie de la Ville se porte très bien et que 50 000 nouveaux emplois ont été créés à Ottawa en 2019, répartis dans tous les secteurs. Cela représentait une augmentation annuelle des emplois de 8,5 %, soit la deuxième parmi les meilleures augmentations des 33 plus grandes villes du Canada. Ces chiffres sont très impressionnants et témoignent de la confiance du secteur privé envers notre économie, a-t-il fait remarquer.

Il a également pris quelques minutes pour souligner les bonnes relations entre les villes d’Ottawa et de Gatineau.

Il y a eu, entre autres, un rapprochement de nos équipes de transport. Nous nous opposons ensemble à la construction d’un 6e pont. Nous préférons des investissements pour les projets de train léger. Nous travaillerons de près pour faire valoir notre position à la Commission de la capitale nationale, a-t-il déclaré.

M. Watson a ajouté qu’il avait hâte d’entendre les résultats des études menées au cours des prochains moins pour le projet à Gatineau, des résultats qui seront présentés au comité des transports à l’hôtel de ville d’Ottawa.

Il souhaite également pouvoir dire adieu aux nombreux problèmes du train léger à Ottawa et a une fois de plus remercié les résidents d'Ottawa de leur patience au cours des derniers mois.

Le maire Jim Watson dit avoir rencontré mardi après-midi l'équipe d’experts de Grande-Bretagne venus prêter main-forte pour trouver des solutions permanentes afin d’améliorer la fiabilité du train léger.

Une motion pour Le Droit

Par ailleurs, le conseil municipal d'Ottawa a aussi donné son appui à la motion du conseiller Mathieu Fleury pour le quotidien francophone Le Droit.

La motion réclame qu'on reconnaisse l'importance du journal pour Ottawa. Le conseil municipal encourage la communauté à trouver des solutions pour garder une présence du Droit à Ottawa.

Rappelons que le quotidien, qui est devenu une coopérative, pourrait déménager ses activités en partie à Gatineau afin de pouvoir bénéficier de l'aide de Québec.

Phone: 613-580-2484
Address: 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1