May 2021 Update

To quote Ottawa Medical Officer for Health Dr. Vera Etches, “Ottawa, we are getting there.” 

And it’s true! With over 60 per cent of adults having received at least one dose of vaccine, we are heading in the right direction and the province announced Friday that everyone should be vaccinated by end of summer.

While this won’t likely be a “normal” summer, it should be very similar to last year, with small outdoor social gatherings allowed and some outdoor recreational activities permitted. 

Until more of us are vaccinated and the virus is under control, public health measures like masking, maintaining physical distance, and getting tested when you have a symptom that could be COVID-19  will remain in place. 

In the meantime, Council has a lot of work ahead and I hope this newsletter brings informs you of some of the issues we’re addressing. 

Please have a safe, fun, and happy summer. 

Catherine 

 

 

Pour reprendre les mots de la médecin-chef en santé publique d’Ottawa, la Dre Vera Etches : « Ottawa, nous y arrivons. » 

Et elle a raison! Comme plus de 60 % des adultes ont reçu au moins une dose du vaccin, nous sommes sur la bonne voie.

Même si cet été ne sera probablement pas « normal », il devrait ressembler à celui de l’an dernier, où de petits rassemblements extérieurs et certaines activités récréatives en plein air étaient autorisés.

Jusqu’à ce qu’un plus grand nombre d’entre nous soient vaccinés et que le virus soit contenu, des mesures de santé publique comme le port du masque, la distanciation physique et les tests de dépistage si l’on présente un symptôme s’apparentant à la COVID-19 demeureront en place.

Entretemps, le Conseil a beaucoup de pain sur la planche, et j’espère que ce bulletin vous informera de certaines des questions que nous aborderons.

Passez un bel été en toute sécurité.

Catherine 

 


Ottawa Public Health

Ottawa Public Health COVID Updates

 


 

 

Long Term Care Town Hall and Survey 

The recent Town Hall I held on Long-Term Care was a success with over 700 in virtual attendance. A big thanks to all of you who took the time to attend and listen to the speakers who shared their time and expertise. 

It was a thought-provoking conversation; we heard that the current system is not working and new and emerging models of care, such as the “Butterfly” model, can provide the dramatic shift we need in our long-term care homes. 

If you missed the town hall, you can view it here.

I want to hear from you on how the City of Ottawa can be a leader in providing compassionate care for our seniors. And to continue to push for the changes that we need. 

With your support, we can transform senior care in Ottawa.  

Please fill out the survey here and share with others.  

 

Assemblée publique et sondage sur les soins
de longue durée 

La récente assemblée publique sur les soins de longue durée que j’ai tenue a été un succès, réunissant plus de 700 participants virtuels. Un gros merci à tous ceux et celles d’entre vous qui ont pris le temps d’y assister pour écouter les conférenciers, qui ont donné de leur temps pour partager leur expertise.

C’était une conversation vraiment stimulante; il est ressorti des entretiens que le système actuel ne fonctionne pas et que de nouveaux modèles de soins, comme le modèle Butterfly (papillon), peuvent favoriser la transformation draconienne que requièrent nos foyers de soins.

Si vous avez manqué l’assemblée publique, vous pouvez la visionner ici (en anglais seulement). 

J’aimerais connaître votre opinion sur la façon dont la Ville d’Ottawa peut devenir un chef de file dans la prestation de soins attentionnés à ses aînés – et continuer à réclamer les changements dont elle a besoin.

Grâce à votre aide, nous pourrons transformer les soins aux aînés à Ottawa.

Veuillez remplir le questionnaire ici et le partager avec les autres.

 


 

Cycling Consultation

Cyclable consultation

 


Official Plan update 

The City is in the process of redeveloping the Official Plan, a planning document that provides a vision for future growth in the city and establishes a policy framework for development until 2046. The proposed changes will have impacts across the City on issues such as housing, mobility, and greenspace. 

On Thursday, June 3, Councillors in the urban area will hold a public meeting for residents living in rental housing to learn more about the new Official Plan. Join for a presentation by City staff and a discussion on the implications of the new Official Plan on renters. Find all the details on my website: catherinemckenney.ca 

 

Le point sur le Plan officiel 

La Ville est en train de mettre à jour son Plan officiel, un document de planification qui établit une vision pour la croissance de la ville ainsi qu’un cadre stratégique pour orienter son aménagement jusqu’en 2046. Les changements proposés auront des répercussions à l’échelle de la Ville sur des questions comme le logement, la mobilité et les espaces verts.

Le jeudi 3 juin, les conseillers du secteur urbain tiendront une réunion publique afin de permettre aux résidents vivant dans des logements locatifs d’en apprendre plus sur le nouveau Plan officiel. Joignez-vous à eux pour assister à une présentation des membres du personnel de la Ville et à une discussion sur les incidences du nouveau Plan officiel sur les locataires. Pour en savoir plus, consultez mon site Web : fr.catherinemckenney.ca

 


 

Planning to fail: The City’s new design for Albert and Slater won’t keep pedestrians and cyclists safe  

Over the next three years, we’ll see a major change through Somerset Ward. Albert and Slater Streets need new sewer and water infrastructure and both streets are being redesigned, from City Centre past the Mackenzie King Bridge.  

One of the most complex intersections in the City is where Albert, Slater, and Laurier meet Bronson Avenue. The intersection involves approaches on two sides of a steep hill and complex navigation for pedestrians and cyclists throughout.  

Add to all of that the new Central Library/National Library that’s being built to the north that will require access for all, as well as bus access.  

Unfortunately, the current draft of the plan falls short of what I hoped for and what residents deserve. In fact, it fails to provide the highest level of pedestrian safety and comfort. 

The City uses a scale called the Multimodal Level of Service (MMLOS) analysis. It assigns a letter grade to how good a sidewalk design, bike lane, or car lane is for the users while considering things like safety and separation from other modes of transport.  

Sidewalks along Albert and Slater, near Bronson, currently get an E grade and the new design only improves these sidewalks to a D or C grade. That isn’t planning for success in my opinion.

Why is this the case? Staff are anticipating that, post-pandemic, traffic rates into downtown will resume to their 2019 levels. I don’t agree. 

More importantly, I don’t agree that flow of motorized traffic should ever take priority over the safety and comfort of vulnerable road users and that’s what this does.  

Another assumption that is contributing to this design is that many library users will want to drive there. This flies in the face of promises that were made when Council decided to put the new library on LeBreton Flats, rather than downtown where it currently is located. Residents were told that the library would be easily accessible by bus, foot, and bike. Now we need to ensure that is going to happen.  

 

Planification de l’échec : La nouvelle conception de la Ville pour Albert et Slater n’assurera pas la sécurité des piétons et des cyclistes

Au cours des trois prochaines années, nous constaterons un changement majeur dans le quartier Somerset. Les rues Albert et Slater ont besoin de nouvelles infrastructures d’égouts et d’aqueduc, et les deux rues sont en cours de réaménagement, du centre-ville au-delà du pont Mackenzie-King.

L’une des intersections les plus complexes de la ville est celle où les rues Albert, Slater et Laurier rejoignent l’avenue Bronson. L’intersection comprend des approches de deux côtés d’une colline abrupte, en plus de contraindre les piétons et les cyclistes à une circulation difficile.

Ajoutez à cela la nouvelle Bibliothèque centrale/Bibliothèque nationale en construction au nord, qui nécessitera l’accès pour tous, ainsi que l’accès par autobus.

Malheureusement, l’ébauche actuelle du plan est en deçà de ce que j’espérais et de ce que les résidents méritent. En fait, le plan n’offre pas le plus haut niveau de sécurité et de confort aux piétons.

La Ville utilise une échelle appelée modèle de niveau de service multimodal. Ce modèle attribue une cote alphabétique à la qualité de la conception d’un trottoir, d’une voie cyclable ou d’une voie de circulation automobile pour les utilisateurs tout en tenant compte d’éléments, comme la sécurité et la séparation des autres modes de transport.

Les trottoirs le long d’Albert et Slater, près de Bronson, ont actuellement une cote E et que la nouvelle conception fait passer leur cote à D ou C, soit une faible amélioration. Selon moi, ce n’est pas planifier pour réussir.

Pourquoi en est-il ainsi? Le personnel prévoit que, après la pandémie, les taux de circulation au centre-ville reviendront à leurs niveaux de 2019. Je ne suis pas d’accord.

Et même, je ne suis pas d’accord avec le fait que la circulation automobile devrait avoir préséance sur la sécurité et le confort des usagers vulnérables, et c’est le résultat que l’on obtient avec cette planification.

Une autre hypothèse qui contribue à cette conception est que de nombreux utilisateurs de la bibliothèque voudront s’y rendre en voiture. Cela va à l’encontre des promesses faites lorsque le Conseil a décidé d’installer la nouvelle bibliothèque sur les plaines LeBreton, plutôt qu’au centre-ville où elle se trouve actuellement. On a affirmé aux résidents que la bibliothèque serait facilement accessible par autobus, à pied et à vélo. Nous devons maintenant veiller à ce que cette promesse se réalise.

 


 

Did you know the Ottawa Food Bank and the network of food programs accept fresh produce? 

It’s true! If you grow produce, have a community garden nearby, or know someone with a green thumb who grew a little extra, please consider donating these fresh and local goods to the Ottawa Food Bank or your local community food bank. 

Fresh and nutritious fruits and vegetables are an essential part of everyone’s health and wellbeing. With the help of their own eight-acre farm, approximately 46% of the food the Ottawa Food Bank distributes is fresh – but the community can always accept and needs more. 

If you’d like to donate directly to the community food bank closest to you, please use the Ottawa Food Bank’s look-up tool (www.ottawafoodbank.ca/get-help) to find where they are located. Otherwise, you’re welcome to take your fresh produce directly to the Ottawa Food Bank at 1317 Michael Street, Monday to Friday between the hours of 8 AM – 4 PM. 

 

Saviez-vous que la Banque d’alimentation d’Ottawa et le réseau des programmes alimentaires acceptent les fruits et légumes frais? 

C’est vrai! Si vous cultivez des fruits et légumes, si vous avez un jardin communautaire à proximité ou si vous connaissez quelqu’un qui a le pouce vert et qui a des surplus de production, envisagez de faire don de ces produits frais et locaux à la Banque d’alimentation d’Ottawa ou à votre banque d’alimentation locale.

Les fruits et légumes frais et nutritifs sont essentiels à la santé et au bien-être de tous. Grâce à la ferme de huit acres de la Banque d’alimentation d’Ottawa, environ 46 % de la nourriture qu’elle distribue est fraîche – mais la collectivité peut encore en accepter plus.

Si vous souhaitez faire un don directement à la banque d’alimentation communautaire la plus près de chez vous, veuillez utiliser l’outil de recherche de la Banque d’alimentation d’Ottawa (https://www.ottawafoodbank.ca/fr/obtenir-de-la-nourriture/) pour trouver leur emplacement. Sinon, vous pouvez apporter vos fruits et légumes frais directement à la Banque d’alimentation d’Ottawa, au 1317, rue Michael, du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h.

 


 

Red revert lights 

In the interest of traffic flow, the City uses an automated traffic light system that attempts to recognize when when cars and bikes are using intersections. Unfortunately, this doesn’t always work the way it was intended and can increase the danger to vulnerable road users. 

Here’s an example: When a cyclist moved into position at an intersection, the system will “trigger” the traffic lights to allow them through. But if the cyclist shifts a little – starts moving forward in anticipation of the change, for instance – the system will think that they no longer want to cross and will suddenly revert the lights back to red. This leaves the cyclist in the middle of an intersection while cross-traffic starts moving through. 

Cyclists have long complained about this system. I am pleased that staff have worked with a local programmer to come up with a solution: software that delays the “revert to red” function to allow cyclists to continue through, safely. 

The City will install this software at all traffic signals that meet up with MUPS as well as intersections with high cycling volumes that are not operating fixed time (that is when traffic light cycles all the time), beginning this spring.   I will be advocating for this technology at all downtown intersections.

 

Retour au rouge 

Afin d’accroître la fluidité de la circulation, la Ville utilise un système automatisé de feux de circulation qui tente de déterminer quand les voitures et les vélos empruntent les intersections. Malheureusement, le système ne fonctionne pas toujours comme il devrait et peut éventuellement accroître le danger pour les usagers vulnérables.

Voici un exemple : Lorsqu’un cycliste se place à une intersection, le système « déclenche » les feux de circulation pour lui permettre de passer. Mais si le cycliste bouge un peu – commence à avancer en prévision du changement, par exemple – le système pensera qu’il ne veut plus traverser et retournera soudainement au rouge. Ainsi, le cycliste reste au milieu d’une intersection pendant que la circulation routière s’amorce.

Les cyclistes se plaignent depuis longtemps de ce système. Je me réjouis du fait que le personnel ait collaboré avec un programmeur local pour trouver une solution, soit un logiciel qui retarde le retour au rouge pour permettre aux cyclistes de continuer leur chemin en toute sécurité.

À compter de ce printemps, la Ville installera ce logiciel à tous les feux de circulation qui croisent le réseau de sentiers polyvalents, ainsi qu’aux intersections qui ne fonctionnent pas à temps fixe (c’est-à-dire dont les feux de circulation font des cycles en permanence), où passent un grand nombre de cyclistes. Je suis favorable à l’utilisation de cette technologie à toutes les intersections du centre-ville.

 


 

Project Noisemaker 

Launched in 2020, Project Noisemaker is a traffic safety program to reduce speeding, stunt driving and excessive noise from vehicles on our city streets.  

To date in 2021 police have issued 323 speeding charges, 16 stunt driving charges, and 27 charges for an improperly installed muffler.   

Excessive/unnecessary noise is typically generated from aftermarket modifications to vehicle muffler and exhaust systems. Fines for an improper muffler are $110. However, if the vehicle has a modified exhaust and is missing emissions control equipment, a fine of $365 can be issued under the Environmental Protection Act. OPS officers have the authority to serve such fines, and the equipment to detect violations.  

Make the Right Call. For all traffic-related complaints including excessive noise from vehicles, you can submit a report using our online system at ottawapolice.ca/onlinereporting

 

Projet NoiseMaker 

Lancé en 2020, le projet NoiseMaker est un programme de sécurité routière visant à réduire les excès de vitesse, les manœuvres périlleuses au volant et le bruit excessif des véhicules dans les rues de la Ville.

À ce jour, en 2021, la police a émis 323 accusations pour excès de vitesse, 16 accusations pour conduite périlleuse et 27 accusations pour un silencieux mal installé.

Un bruit excessif ou inutile est habituellement généré par des modifications apportées au silencieux et au système d’échappement d’un véhicule après la vente. Les amendes pour un silencieux mal installé sont de 110 $. Toutefois, si un véhicule a un système d’échappement modifié et n’a pas d’équipement de contrôle des émissions, une amende de 365 $ peut être imposée en vertu de la Loi sur la protection de l’environnement. Les agents du Service de police d’Ottawa ont le pouvoir d’infliger de telles amendes et d’utiliser l’équipement nécessaire pour détecter les infractions.

Faites appel au bon endroit. Pour toutes les plaintes liées à la circulation, y compris le bruit excessif des véhicules, vous pouvez déposer un rapport à l’aide de notre système en ligne à ottawapolice.ca/fr/contact-us/Online-Reporting.aspx.

 


 

Centretown Buzz Online 

In this month’s Centretown Buzz community newspaper, read about skyrocketing prices for housing; elder care; trucks on Booth St; and much more: https://centretownbuzz.com/ 

 

Centretown Buzz en ligne 

Dans le journal communautaire Centretown Buzz de ce mois-ci, vous trouverez des articles sur la montée en flèche des prix des logements, les soins aux aînés, les camions sur la rue Booth et bien plus encore (en anglais seulement) : https://centretownbuzz.com/

Phone: 613-580-2484
Address: 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1