Actualité : Une BD censurée dans les écoles catholiques à cause d'un baiser

Antoine Oury

Les écoles privées catholiques d'Ottawa, au Canada, se sont vus sommées de retirer des étagères de leurs bibliothèques la bande dessinée Drama, signée par Raina Telgemeier, parue en 2012. Des parents d'élèves se seraient plaints de la présence d'une relation amoureuse homosexuelle dans l'ouvrage, et le conseil scolaire catholique anglophone d'Ottawa aurait donné l'ordre de censurer l'ouvrage dans toutes les écoles élémentaires du réseau.  

Dans plusieurs emails envoyés le 7 janvier dernier à des directeurs et directrices de bibliothèques scolaires, Robert Long, coordonnateur de la technologie d'apprentissage et du soutien pour le conseil scolaire catholique anglophone d'Ottawa, indique que les exemplaires de Drama doivent être transférés vers les écoles intermédiaires et secondaires, ajoutant qu'ils sont « mieux adaptés aux élèves de 13 ans et plus ».

Pourtant, Drama, bande dessinée signée par Raina Telgemeier, une des auteures les plus lues aux États-Unis, est adaptée aux lecteurs âgés de 10 à 14 ans, selon l'éditeur Scholastic. La raison du transfert n'est « pas nécessairement pour le contenu LGBTQ », assure Robert Long. « Le problème avec le livre, c'est le contenu de la relation, écrit-il. Ce n'est pas un livre dont on a vraiment besoin : de jeunes enfants le lisent sans être guidés. »

« Dans la plupart de nos bibliothèques élémentaires (de la maternelle à la 6e année), les élèves peuvent emprunter des livres par eux-mêmes. Nous avons estimé qu’il était approprié que le livre soit accessible aux élèves des niveaux intermédiaires et secondaires », a précisé un porte-parole du conseil. Ce dernier n'a pas souhaité commenter plus avant la décision prise ni confirmer que les exemplaires avaient bien été transférés, selon CBC/Radio-Canada, qui a mis la main sur ces mails.

« Eh oui, Drama a été censuré dans les écoles élémentaires catholiques d'Ottawa. Et pendant tout ce temps, nous avons cru que le Canada était notre pays frère progressiste ! », a commenté l'auteure Raina Telgemeier sur Twitter, depuis les États-Unis. « Je suis triste pour les enfants qui ont besoin de ce livre, mais ne peuvent pas y accéder », a-t-elle ajouté. 

Drama raconte l'histoire d'une production théâtrale au sein d'une école : une jeune élève cherche à obtenir un rôle dans la pièce, et croise la route de deux garçons, attirés l'un par l'autre, qui finissent par échanger un baiser sur scène.

Malgré le déni du conseil, beaucoup d'observateurs estiment que c'est ce fameux baiser et les éléments LGBT de l'histoire qui l'ont poussé à censurer l'ouvrage. Drama est particulièrement demandé dans le réseau des bibliothèques, au-delà des établissements publics : à la Bibliothèque publique d'Ottawa, les 13 exemplaires imprimés sont en prêt, avec une cinquantaine de réservations en attente.

Catherine McKenney, conseillère pour la ville d'Ottawa, a annoncé un don personnel de 10 exemplaires de la bande dessinée à la Bibliothèque publique pour faciliter l'accès à Drama. Elle estime que la polémique n'a pas lieu d'être, et envoie un message négatif : « Sans aucun doute, si un élève a des parents qui sont gais ou si lui-même se considère gai ou transsexuel, il reçoit le message qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec ça. Ça contribue à l’intimidation. C’est un non-sens », explique-t-elle à Le Droit


Catherine McKenney